Pmarinier.com website reputation

Pays

Google+

LA GALERIE VERTICALE

sélection Photo-Art et Musique 1. Coucher de soleil
Sélection Photo-Art et Musique 2. Reflets sur l'eau
Sélection Photo-Art et Musique 3. Petit port
Sélection Photo-Art et Musique 4. Fleurs
Sélection Photo-Art et Musique 5. Papillon
Sélection Photo-Art et Musique 6. Automne
Sélection Photo-Art et Musique 7. Crique
Sélection Photo-Art et Musique 8. Poisson tropical
Sélection Photo-Art et Musique 9. Mer
Sélection Photo-Art et Musique 10. Stonehenge
Médaillon nature 1
Médaillon nature 2
Médaillon nature 3
Médaillon nature 4
Médaillon nature 5
Médaillon nature 6
Médaillon nature 7
Médaillon nature 8
Médaillon nature 9
Médaillon nature 10

Cette page toute neuve de mon site artistique s'intéressera à vous parler de la découverte d'autres peuples et cultures du monde.

 

C'est un vaste sujet qui m'intéresse aussi et pour lequel il m'arrive de consacrer un peu de mon temps.Depuis tout petit,

et bien que ce ne soit pas la seule,je me sens très proche de la 

culture indienne.

 

C'est une des raisons pour laquelle,sur cette page,je vous pro-

poserai d'aborder leur histoire,leurs coutumes,et vous entre-

tiendrai aussi de tout ce qui me touche ou me fascine chez les indiens d'Amérique.

 

En espérant que cette nouvelle initiative culturelle saura vous plaire,vous intéresser,et que vous y reviendrez lors de chaque nouvelle publication. Je vous souhaite de faire un bon voyage sur Photo-Art et Musique.

 

                    _________________________________________

 

Les Amérindiens ou indiens d'amérique sont les habitants du continent américain avant la colonisation européenne des Amériques et leurs descendants.Cet ethnonyme a été inventé

 

à la suite de l'erreur de l'explorateur Christophe Colomb,qui

en 1492,pensait avoir atteint le sous-continent indien lorsqu'il débarqua en Amérique.

 

C'est dans ce contexte que les Européens ont nommé ce terri-

toire les Indes occidentales,pour les différencier de celles dites orientales.

 

À cause de cette confusion,on continue d'utiliser le mot "indiens"pour parler des populations du nouveau monde.

Avec les travaux du cartographe Martin Waldseemuller au

 

début du XVIème siècle,on commence à parler de "continent américain",en mémoire du navigateur italien Amérigo Vespucci.

 

Ses habitants sont alors désignés sous le nom "d'indiens d'Amérique",pour les distinguer des populations de l'Inde,

sans modifier complètement l'usage de les désigner comme

des indiens.

 

On utilise aussi parfois les expressions de "peuples autoch-

tones" ou "aborigènes" ou plus précisément " Premières nations ou Premiers peuples".L'expression "Peaux rouges"

est ancienne,et n'est plus beaucoup utilisée en Amérique.

 

Au Canada comme aux Etats-Unis,on utilise les expressions " Américains d'origine ou Peuples d'origine".Toutefois,ces termes politiquement corrects sont souvent rejetés par les intéressés qui préfèrent être appelés en fonction des noms originels de leurs peuples.

  

Les sites les plus anciens des Etats-unis de la culture amé-

rindienne se répartissent en deux régions principales.

La première est celle de l'est où l'on trouve des témoignages

 

très anciens de la culture des Mounds Builders,qui construi-saient des tertres zoomorphes et des pyramides de terre pour enterrer leurs morts.

 

Aujourd'hui éteints,les peuples les plus anciens baptisés par

les archéologues sont les Adenas ( environ 1000 ans avant J.C).

Puis viennent les Hopewells ou hopewelliens.Les cultures du Mississippi sont également rattachées aux Mound Builders.

 

Le sud-ouest est la deuxième région qui abritait des civilisations disparues au moment même où Christophe Colomb découvre l'Amérique.De nombreux sites de pétroglyphes se situent aussi dans l'Ouest américain.

 

Dans cette région marquée par l'aridité et les contacts avec la Méso-Amérique,vivent les indiens Pueblos qui sont les héritiers de cultures disparues.

 

Citons également la culture des indiens Mogollon,la culture Hohokam ( de 300 avant J.C à 1400 environ ),ou bien la culture Anasazi (de 100 avant J.C à 1700 environ).

 

Vers 1500,l'Amérique du nord comptait environ 7 millions d'habitants.La première cause de leurs mortalités est l'intro-

duction de nouvelles maladies introduites par les Européens.

 

À cette époque,les populations autochtones n'étaient pas immunisées contre la peste,la variole,la coqueluche,la rou-

-geole,la grippe ou la varicelle.

 

Les autres causes de la dépopulation ( les guerres,l'alcool,etc...)

sans être vues comme insignifiantes,sont tout à fait secon-daires.

 

Le bilan des victimes est difficile à donner avec exactitude.Les sources sont inexistantes et les historiens ne sont pas d'accord sur les estimations.

 

De nos jours,les chiffres avancés pour le territoire des Etats

-Unis compris entre 7 et 12 millions d'habitants.

 

Environ 500 000 amérindiens peuplaient la côte est de cet espace.Ils ne seront plus que 100 000 au début du 18ème siècle.

 

Mais il se passe qu'un peu avant,au début du XVIIème siècle,

les tribus amérindiennes se faisaient la guerre.

 

Les colonisateurs français prennent part aux attaques des Algonquins et des Hurons contre leurs ennemis iroquois.

 

Ces derniers répliquent au milieu du XVIIème siècle et finissent par affaiblir la confédération des Hurons.La cause principale de ces conflits est la volonté expansionniste des

 

treize premières colonnies américaines qui se traduit aussi

par les guerres hispano-américaines et mexico-américaines.

 

La conquête de l'Ouest,par des colons attirés par des terres vierges renforça fortement l'animosité entre les deux peuples,

 

multipliant le nombre de massacres et également d'innom-

brables débordements.Cependant,les relations entre Amé-

rindiens et Blancs n'ont pas toujours été violentes.

 

En 1620,les colons du Mayflower sont sauvés de la famine par le chef Massasoit.Cet évènement est l'origine du Thanksgiving.

La jeune amérindienne Pocahontas épouse l'Anglais John Rolf en 1613.

 

En 1805,l'expédition Lewis et Clark qui part de Saint-Louis pour rejoindre le Pacifique a souvent été aidé par des tribus amérindiennes.Au 19ème siècle,la Cour Suprême des Etats-Unis a parfois défendu les droits des Amérindiens.

 

Plusieurs figures américaines ont soutenu la cause amérin-

dienne à l'instar de Thomas Paine et Roger Williams,et il

se trouve aussi que dès le 17ème siècle,eh bien ce sont les espagnols qui ont réintroduit le cheval sur le continent.

 

Celui-ci s'était répandu sur tout le territoire et les indiens d'Amérique du Nord l'ont très vite adopté dans leur mode de vie.

 

De tous les indiens d'Amérique du Nord,les indiens des plaines sont de loin les plus légendaires.Les traits qui ont caractérisé ces tribus nomades et polygames dont les plus populaires sont

 

les Sioux,les Cheyennes,les Blackfeet,les Commanches et les Crow sont la chasse au bison,le tipi,le travois,le cheval,les mo-

cassins et leur détermination à résister à l'homme blanc qui envahissait leurs territoires.

 

Les nombreuses et sanglantes guerres qui ont marqué l'histoire de ces indiens ont rendu des noms de guerrier Sioux comme Crazy Horse,Red Cloud,Sitting Bull et Spotted Tail mythiques.

 

L'industrie hollywoodienne du cinéma a largement exploité les indiens et leur histoire en nous léguant bien des films sur le sujet.

 

Par exemple,"Danse avec les loups","Le dernier des mohicans",

ou 'Robe noire " sont devenus des classiques en la matière.Il nous en reste des images,bien ancrées dans l'esprit des gens.

 

Les indiens Haidas sont bien connus pour leurs totems multicolores.Les Navajos pour leurs maisons en adobe et leur poterie.Les esquimaux pour leurs igloos,les chiens et les

 

traineaux,ainsi que la pêche au phoque.Les Hurons et les iroquois pour leur coupe de cheveux et leur rôle de guide auprès de l'armée américaine et des expéditions diverses sur

le continent.

 

Les Cherokees pour leur passivité envers les blancs et leur habileté à s'intégrer à leur mode de vie en construisant des maisons et adoptant l'agriculture etc...Mais de tous les indiens,

ce sont invariablement  les tribus des plaines qui sont les plus populaires et les plus connues.

 

L'arrivée des blancs marquant le début de la fin du style de vie nomadique dura environ 150 ans.Les 25 dernières années étant des années de guerres et de conflits avec ces nouveaux venus.

Les guerres indiennes durèrent de 1854 à 1890.

 

Les trappeurs blancs furent les premiers à entrer en contact

avec les indiens.Leurs relations avec eux étaient plutôt ami-

cales,beaucoup apprenant d'ailleurs les languages autoch-

tones.

 

Les indiens s'entendaient bien avec les commerçants dont ils appréciaient les produits.Tant qu'il y avait assez de bisons et qu'ils ne prenaient pas leurs terres,les colons et les soldats ne posaient pas de problème.Les indiens toléraient leur présence.

 

Mais les blancs amenèrent les maladies,comme la rougeole,la variole ou le choléra,ainsi que l'alcool qui tuèrent grand nombre de personnes.

 

Les années qui suivirent la victoire des indiens sur le général Custer à little Big horn en 1876 virent aussi disparaitre la culture nomade et la chasse au bison.

 

Beaucoup d'indiens furent déplacés dans des réserves,souvent loin de leur terres natales,et loin des terres les plus fertiles,que les fermiers blancs s'étaient toutes accaparées.

 

Les enfants étaient envoyés dans des écoles où on les habillait à l'européenne.On les convertissait au christianisme et on leur interdisait de parler leur langue natale.

 

Depuis très longtemps,les indiens croyaient que chaque chose dans le monde fait partie du Grand-Esprit.Il y avait parfois dans les tribus deux sortent de guérisseurs.

 

Les docteurs étaient rémunérés quand ils soignaient,ou lors-

qu'ils réduisaient une fracture,appliquaient des cataplasmes,

prescrivaient des rémèdes.recousaient des blessures.Il y avait aussi les chamans,hommes ou femmes,qui étaient plus attentifs aux besoins spirituels.

 

Ces pouvoirs leur avaient été donnés par le Grand-Esprit à travers des rêves et des visions.Chaque chaman possédait des objets protecteurs tels que peau d'ours,sac médecine décoré avec des piquants de porc-épic,bâton sacré,hochet.

 

Un objet médecine était sacré parce que bénit par un saint homme ou utilisé lors d'une cérémonie religieuse.La quête d'une vision était aussi très importante pour les indiens.

 

Pour eux,elle mène au pouvoir spirituel.La personne en quête d'une vision quittait le camp et partait pendant quatre jours au cours desquels elle devait jeûner et prier,espérant recevoir un signe divin.

 

Ce signe viendrait sous la forme d'un animal,d'un oiseau,d'un rocher ou d'un arbre.Un animal vu dans un rêve ou une vision pouvait être peint sur le bouclier du guerrier en signe de protection.

 

Les danses étaient ( et sont toujours),une partie importante de

la vie sociale et spirituelle de la tribu.Les indiens pensent que danser renouvelle l'esprit de la Terre,le nombre d'animaux et la qualité des récoltes.

 

Elles maintiennent la force de vie au sein de la tribu.Tout le monde doit danser,des plus jeunes aux plus âgés.Par exemple,

les danses du scalp pouvaient durer plusieurs jours.

 

Elles célèbraient une victoire guerrière.Des hommes portant des masques en forme de tête de bison pratiquaient "la danse du bison",qui décrit une chasse.

 

Elle était exécutée quand la nourriture se faisait rare,afin de ramener les troupeaux de bisons.Pendant que certains dan-

saient,tous les jeunes chasseurs quittaient le village à la recherche des animaux.

 

Il existe aussi chez les indiens une longue tradition commer-

ciale dans les tribus des plaines,qui échangeaient des biens entre elles,puis avec l'homme blanc.

 

Les indiens comprirent vire l'intérêt des haches en métal,des instruments de cuisine et des armes à feu qui rendaient leur survie bien plus facile.Les chevaux étaient les biens qui avaient la plus grande valeur.Un cheval exceptionnel pouvait valoir jusqu'à dix carabines.

 

Un cheval normal s'échangeait contre une carabine avec cent cartouches ou huit peaux de bison.En échange d'une peau de bison,on pouvait avoir trois couteaux ou 25 cartouches.

 

Si la peau était décorée,elle pouvait être échangée contre trois chevaux de transport.Les indiens disposaient aussi de peaux

de loup et de castor,ainsi que de pemmican (mélange de viande séchée,de graisse et de fruits),qu'ils échangeaient contre des coquillages ou des perles.

 

Tous les biens amenés par les blancs étaient fabriqués à des milliers de kilomètres de là,dans le New-Jersey,sur la côte est

des Etats-Unis.Certains objets étaient importés d'Italie ( perles

en verre),de Chine (peinture rouge),de Grande-Bretagne :

 

(Armes à feu,couteaux,haches,couvertures),de France (bagues en cuivre).Les commerçants blancs voyagaient de villages en villages ou installaient des postes de vente en territoire indien.

Ces postes se multiplièrent au 19ème siècle avec la vente des fourrures.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
Copyright © Patrick Marinier 2012-2018